Publié : 5 juin 2016

Retissons du lien avec la recherche

N°9 : la constante macabre

Retissons du lien avec la recherche N°9 : la constante macabre
La "constante macabre" se traduit par le fait que les enseignants semblent obligés, pour être crédibles, de mettre un certain pourcentage de mauvaises notes, même dans les classes de bon niveau. Le système de notation implique que certains élèves, souvent la moitié, aient "moins que la moyenne". "On pense qu’une répartition de notes est un phénomène naturel, et donc qu’il est normal qu’elle donne lieu à une courbe de Gauss", explique A Antibi. Les résultats sont connus : sentiment d’injustice chez les élèves et aigreur des relations entre professeurs et élèves, perte de confiance en soi des élèves, échec scolaire.
Pour y remédier, André Antibi a imaginé "l’évaluation par contrat de confiance" (EPCC) : http://mclcm.free.fr/