Vous êtes ici : Accueil > Nos publications > Retissons du lien avec la recherche > ➤ Les articles N° 1 à N° 13 > N°1 : Le jeu pour développer l’empathie-S. Tisseron
Publié : 5 avril 2016

Retissons du lien avec la recherche

N°1 : Le jeu pour développer l’empathie-S. Tisseron

Serge Tisseron psychiatre et psychanalyste, docteur en psychologie, propose de réhabilité de le jeu et d’apprendre ou réapprendre à jouer à nos enfants pour développer l’empathie :"Beaucoup d’enfants semblent ne plus savoir jouer. Ils s’ennuient dès qu’on éteint la télévision ou qu’on leur retire leur console de jeu. La faute à qui ? Ils n’ont pas appris à jouer parce qu’on ne leur en a pas laissé le temps. Tous les spécialistes de la petite enfance s’accordent sur ce point : le bébé a besoin de temps pour jouer, ou plus précisément pour apprendre à jouer. Les apprentissages cruciaux à cet âge se font principalement en jouant et interagissant avec le monde. Et jouer demande des efforts. Il faut de la persistance, de l’autorégulation…, exactement comme pour les efforts intellectuels. Car si l’enfant est naturellement porté au jeu, cette capacité a besoin, comme beaucoup d’autres, d’être exploitée au bon moment pour se mettre en place correctement. Il y a un temps pour apprendre à jouer de la même façon qu’il y en a un pour apprendre à marcher et un autre pour apprendre à parler. À défaut, les capacités d’invention, de création, d’humour et d’imagination risquent d’être durablement réduites..."

pour lire la suite... cliquer sur le lien suivant

https://www.cairn.info/revue-spirale-2010-4-page-47.htm