Publié : 8 octobre 2015

Apprentissage et inhibition

Les articles suivants font le point sur les avancées de la science en termes de développement cognitif de l’enfant de maternelle. Les études menées par Olivier Houdé, professeur à l’Université de Paris Descartes, dévoilent comment l’inhibition permet de progresser, et bousculent certains postulats chers à Piaget. Il a constaté, grâce à l’imagerie cérébrale, que lors de l’acquisition d’une nouvelle stratégie cognitive, il devait y avoir inhibition de l’ancienne. Le modèle théorique d’Olivier Houdé, propose d’envisager ce développement cognitif comme « des vagues qui se chevauchent ». « Selon cette métaphore, chaque stratégie cognitive est à l’image d’une vague qui approche d’un rivage, avec plusieurs vagues, ou façons de résoudre le problème, susceptibles de se chevaucher à tout moment et donc d’entrer en compétition. Avec l’expérience et selon les situations, l’enfant apprend à choisir l’une ou l’autre façon de procéder ».

Voir en ligne : Le cerveau apprend en inhibant